Water is memory 2015

Affiche de water is memory 2015

Selon un principe poétique, l’eau, élément symbolique de la vie, rafraîchirait la mémoire.

Elle circule, s’infiltre. Elle lave, efface, transporte. Vive ou stagnante, elle rend léger ou alourdit. Comme la mémoire…
Ces thèmes revêtent une dimension particulièrement complexe à Vichy. C’est pourquoi Water Is Memory n’est pas une leçon dʼhistoire mais bien une réflexion artistique, poétique, inscrite dans un devoir de transmission.
Une transmission selon le principe de « droits culturels », en réponse à la curiosité d’une jeunesse pour la mémoire d’un territoire, pour faire émerger une mémoire enfouie, occultée, une mémoire blessée.
Se pencher sur le passé, sur ce qui nous entoure, c’est offrir une ouverture, partir d’une démarche intime pour atteindre l’universel.
Décloisonner la notion de catégorie pour vivre les différences.
Water Is Memory est un festival, un uppercut en forme de résistance culturelle faite de partages.

L’an dernier, la première édition a accueilli plus de 1200 spectateurs et visiteurs. La compagnie Procédé Zèbre souhaite poursuivre ce chemin : continuer à partager, à se tourner vers la mixité des publics, donner du sens et des couleurs à une exploration artistique exigeante, à la valeur du débat, de la démocratie. Le 16 mai sera d’ailleurs une journée partagée avec le Conseil Général de l’Allier pour la 10°biennale de la coopération internationale.

Fabrice Dubusset, directeur artistique 

Voici les liens concernant les articles de La Montagne : celui du 29 avril 2015 et celui du 09 mai 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduire »